Drainage lymphatique (méthode Vodder)

 

Durée : 60 minutes

Explication

Le drainage lymphatique est un massage doux qui favorise une meilleure circulation et permet de faire remonter la lymphe, dont l’accumulation aggrave la cellulite. Le drainage lymphatique a pour but de stimuler la circulation, d’évacuer les liquides excédentaires et les déchets métaboliques par les voies lymphatiques. Le thérapeute procède à une série de mouvements protocolaires sur la zone traitée. La pression exercée est très douce (30 gr) et indolore.

 

Le système lymphatique joue un rôle important dans l’immunité de chaque personne. Lorsque la circulation de la lymphe ne s’effectue pas bien, le corps peut s’affaiblir et s’intoxiquer, ce qui peut entraîner divers problèmes de santé : enflure des membres, cellulite, vieillissement prématuré, vergetures, jambes lourdes,…

Le drainage lymphatique s’adresse :

  • à toute personne souffrant d’œdème, de lymphœdème et d’œdème post-traumatique
  • angine chronique, sinusite chronique
  • en cas d’inflammation suite à une entorse
  • en cas de dysfonctionnement du système lymphatique
  • en cas de problème de rétention d’eau
  • dans les cas d’œdème des membres inférieurs par insuffisance veineuse et lymphatique

Effets positifs

  • Diminuer les œdèmes (rétention d’eau)
  • Renforcer les défenses immunitaires
  • Améliorer la cicatrisation (par exemple lors de plaie, de cicatrice opératoire, …)
  • Améliorer la microcirculation (apporter davantage d’oxygène aux cellules)
  • Apporter un effet régénérant (de la peau, des fractures, …)
  • Apporter une action antalgique (diminue les douleurs musculaires, les entorses, …)
  • Apporter un effet relaxant (aide à la détente, favorise le sommeil, …)

Les parties du corps drainées sont à choix :

  • Le visage                   Les bras
  • La nuque                   Les jambes
  • Le thorax                   L’abdomen
  • Le dos                        Les fessiers

Contre-indications

Infections en phase aiguë, fièvre, tuberculose, tumeur maligne.

Prudence lors d’insuffisance rénale, cardiaque, d’asthme et d’hyperthyroïdie.